chevaux-images

Parier sur Betclic Turf

Parier sur GenyBet

Parier sur LeTurf

Paris sportifs

Les catégories de courses au galop PDF Imprimer Envoyer

Le Prix de l’Arc de Triomphe aura lieu à Longchamp en octobre  et vous savez sans doute qu’il s’agit d’une course de « Groupe 1 » mais vous ne connaissez pas les autres catégories de courses au galop ?

Considérée comme la plus prestigieuse course de galop, le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe est le plus grand rendez-vous sportif du galop international.
Cet événement sportif mondial permet à la France de figurer parmi les grandes nations organisatrices de courses et constitue une étape majeure pour la notoriété de l'élevage du cheval pur-sang français. Réputée dans le monde entier pour la qualité des chevaux qui y sont présentés, cette course de galop se court sur la distance classique de 2 400m et sur gazon, chaque premier dimanche d’octobre à l'hippodrome de Longchamp, à Paris. Cette confrontation inter-générations réunit les meilleurs pur-sang mâles et femelles de 3 ans et leurs aînés à l'Hippodrome de Longchamp

Quelles sont les catégories de courses au galop ?
Les courses sont classées en différentes catégories :
Les courses de sélection qui réunissent les meilleurs chevaux et qui ont pour but de sélectionner les produits qui deviendront reproducteurs au haras. Ces courses sont les courses des Groupes 1, 2, et 3 (les Groupes 1 réunissant les meilleurs chevaux) et, à un niveau inférieur, les listed races.
Les courses à conditions dans lesquelles peuvent courir les chevaux répondant aux conditions de qualification prévues pour la course, liées principalement au palmarès et aux gains d’un cheval.

Il en existe plusieurs types :
Les Groupes 1 (les « classiques ») sont la meilleure catégorie, juste en dessous viennent les Groupes 2 et les Groupes 3, appelés semi-classiques.
Les listed-races (« courses principales ») arrivent ensuite. Elles sont un tremplin entre les courses à conditions et handicaps et les prestigieuses courses de Groupes.
Les Groupes et les Listed-races sont des labels internationaux attribués par la Fédération Internationale des Autorités Hippiques de Courses au Galop.
Suivent les épreuves, toujours dans un ordre décroissant, de classe A, B, C, D, E, F et G. Elles sont spécifiquement françaises. Parallèlement, le programme français offre à la majorité des chevaux des handicaps et des épreuves à réclamer.
Les courses à handicap dans lesquels les chevaux portent un poids attribué par le handicapeur, qui tente par ce moyen d’égaliser les chances de chaque concurrent pour gagner. Les poids sont calculés par l'ajout de la valeur théorique attribuée par le handicapeur à la " référence " de la course. Cette référence varie selon le niveau du handicap.

Exemple : un cheval dont la valeur handicap officielle est de 36 portera 54 kilos dans une épreuve dont la référence est de + 18 (36 + 18 = 54). Parfois, un même handicap comporte deux références : une pour les " jeunes " et une pour les " vieux ". Cela permet d'équilibrer les chances entre les cadets et leurs aînés, qui ont l'avantage de l'expérience et de la maturité. Les handicaps sont une catégorie très importante en nombre et en portée financière, puisqu'ils servent de support à l'immense majorité des courses Quinté+.

Le poids est constitué de celui du jockey en tenue (sans casque et  sans cravache), de la selle, du tapis de selle, de la sangle, de la sur-sangle, du collier de chasse… et de petites plaques de plomb glissées dans les poches latérales du tapis de selle, qui permettent d’atteindre le poids exact.

Les écarts de poids peuvent aller jusqu’à dix kilos entre le bottom-weight (51 kilos) et le top-weight (61 kilos). Il est courant de dire qu’en course : une longueur équivaut à un kilo. Dans le cas ci-dessus, à poids égal, le meilleur devrait finir 10 longueurs devant son adversaire. Dans un handicap, les deux chevaux sont supposés terminer sur la même ligne. Bien évidemment, entre théorie et pratique, les différences sont sensibles, un cheval pouvant progresser et l’autre régresser. Mais en règle générale, on constate, dans les handicaps, des arrivées « serrées », avec des chevaux qui sont séparés par des écarts minimes (nez, courte tête, tête, courte encolure, etc.). Quant un cheval doit porter une trop lourde charge dans un handicap, il est alors dirigé vers les courses à condition comme les listed-races.
Courses à réclamer :
Tous les chevaux qui participent à une épreuve « à réclamer » sont à vendre à l’issue de la course. Ils sont mis aux enchères à bulletins secrets déposés dans une urne. Le prix minimum de chaque cheval (taux de réclamation) est fixé par les conditions de course. Chacun est libre de faire une offre d'achat égale ou supérieure au taux de réclamation. L'enchère la plus élevée est victorieuse. Il arrive que celle-ci émane du propriétaire du cheval lui-même, lequel souhaite conserver son protégé. On dit alors que le propriétaire " défend " son cheval contre d'éventuels acquéreurs. Autre cas de figure, pour acheter un cheval très convoité, certaines personnes doublent ou triplent le montant de base. Parfois, au contraire, elles se contentent d’ajouter un euro… Il n’y a pas de règle.
Ces épreuves proposent donc des chevaux prêts à courir dont la valeur est, en général, bien connue. Ce sont rarement des pur-sang de haut niveau. Pourtant, il arrive régulièrement que des pur-sang issus des « réclamers » progressent et deviennent des athlètes de très bon niveau, capables de monter de catégorie. Les exemples sont nombreux parmi les gagnants des courses du Quinté+, ces handicaps très bien dotés. Il existe également de belles histoires comme celles de pur-sang qui ont débuté leur carrière dans les épreuves à réclamers et qui se sont ensuite imposés dans un Groupe 1 (Polytain gagnant du prix du Jockey-Club en 1992.) Ce marché des « chevaux prêts à courir » est donc très prisé par les professionnels et les propriétaires impatients de voir leur casaque briller sur un hippodrome.
L’ensemble de ces courses sont, en outre, réservées à certaines catégories de chevaux :
selon la race : chevaux de pur-sang anglais, arabes, chevaux A.Q.P.S. (Autre Que Pur-Sang), tous chevaux.

selon l’âge : chevaux de 2 ans, de 2 ans et +, de 3 ans, de 3 ans et +, de 4 ans et +, etc.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Parier sur PMU.fr

France Pari Turf

Devenir turfiste

Copyright © 2017 Parier sur les chevaux, un bon placement. All rights reserved.
Created by ISA

Crawltrack

CrawlTrack: free crawlers and spiders tracking script for webmaster- SEO script -script gratuit de statistiques des visites des robots pour webmaster